Les nichoirs à chauve-souris …
peut-être une méthode alternative !

Ce projet est parti de l’idée il y a quelques mois de trouver des méthodes alternatives à l’utilisation des produits phytosanitaires dans le vignoble de Boudes .
Un dossier a été monté grâce au soutien financier du conseil départemental du Puy de Dôme , de la mairie de Boudes , de l’association de promotion des vignerons de Boudes .
L’école de Boudes convaincue de la portée positive d’une telle démarche a souhaité développer un volet pédagogique autour de ce projet en construisant  eux-même les nichoirs encadré par l’animatrice de l’association des chauve-souris d’Auvergne .[gap height= »10″]

Les chauves souris contre l’eudémis

Les chauves-souris, prédateurs de nombreux insectes, favorisent la lutte contre l’eudémis dans les vignes en chassant et mangeant leurs proies.

À noter qu’une chauve-souris peut manger 1500 à 3000 insectes en un seule nuit, soit un tiers de son poids !

Accrocher des nichoirs dans les arbres à proximité des vignes , permettrait aux chauves-souris de chasser des insectes comme l’eudémis . 
La pipistrelle commune , deviendra t’elle un bon moyen écologique pour lutter contre les maladies de la vigne?

 

Menu